Impoli-tics du Jeudi 20 Décembre 2018

63

ICC-Nuremberg

Les radios retenues depuis lundi pour relayer le procès ICC, battent à coup sûr des records d’audience. Et il y a de quoi. Pour la première fois, le commun des Béninois peut mettre un timbre vocal sur les noms des sacrés Bernard Madoff qui ont monté et fait fonctionner pendant des années, au nez et à la barbe de l’État béninois et de ses dirigeants, une gigantesque escroquerie pyramidale. Les sieurs Aplogan et Tegbenou sont même depuis lundi, les nouvelles stars médiatiques du pays après avoir été des stars de l’arnaque. Cependant, démêler cet écheveau ICC ne sera pas si aisé. Et les juges s’en rendent certainement de plus en plus compte. A moins d’appeler à comparaitre l’ancien «baba daho», Yayi Boni dont les prévenus appellent le nom à longueur de déposition. C’est vrai qu’avec des gens qui ont pu berner tout un peuple pendant des années, il faut rester vigilant afin qu’ils ne transforment pas ce procès de Nuremberg en un autre ICC judiciaire.
Aristide G.

PIK se défend d’être l’as de pique

Une des interventions les plus marquantes de la première journée de cette audience live, c’est celle de l’ancien ministre de Yayi, Pascal Irené koupaki dont il est difficile de dire aujourd’hui la fonction dans l’actuel système de Foo Patou. Eh bien donc PIK a parlé. Et de sa demi-heure de déposition, on retient qu’il a beau être PIK, il rejette de façon catégorique être l’as de pique dans ce jeu rempli de trèfles qui ne veulent pas se tenir à carreau. PIK ne connaît donc rien à l’affaire. Il vaut mieux le croire, même si on peut se demander comment il était ministre en charge du développement, avec sous sa tutelle les services de l’Institut national de statistiques sans jamais avoir senti un frétillement de données qui pouvait être révélateur de cette escroquerie dont les effets portent sur plusieurs centaines de milliards. Puisqu’il a dit qu’il n’en savait absolument rien, ça doit être vrai. Mais alors on peut être très sûr qu’aujourd’hui, moins que hier, il est informé de choses qui pourraient se dérouler à son secrétariat particulier. Ce qui est sûr, c’est que des collaborateurs de PIK étaient bien au courant puisque l’un d’eux finira par avouer à son patron, après éclatement de la bulle, y avoir même placé son pécule. Alors on résume : vous êtes ministre du développement. Vous n’êtes pas informé d’une escroquerie à ciel ouvert qui a sévi pendant quatre ans. Des collaborateurs à vous sont informés et certains comptent même au nombre des victimes. Cherchez l’erreur… !
Aristide G.

Il pleut des grêles

En tout cas côté révélations, on est plutôt très bien servi dans ce procès en fanfare. Comme par exemple cette affaire de 27 milliards enlevés au domicile de l’un des Bernard Madoff par un hélicoptère de Yayi. Il faut dire que dans l’esprit de nous autres, Béninois n’ayant jamais vu face to face un milliard, il ne pouvait pas y avoir meilleure affirmation pour mettre en surchauffe notre imagination. Hum…! A quoi peuvent bien ressembler 27 milliards de francs CFA ? Et puisque c’est à domicile, combien de jours met-on pour le décompte quand on veut être aussi précis dans le chiffre que le sont les Bernard Madoff ? Et puis un vieil hélicoptère dans lequel on prend le risque d’entasser 27 milliards en coupures de CFA, ce qui, après tout n’est que du papier, donc du bois, et qui réussit à redécoller sans ambages, on se dit bien qu’il doit s’agir d’un des hélicoptères «Apache» utilisés par l’armée américaine pour défaire l’armée de Saddam Hussein. Quelqu’un avait bien averti. Ces escrocs nous avaient baisé, maintenant nous leur présentons le train arrière pour une sodomie en profondeur…et sans lubrifiant.
A. G.

Togovio

Le procès ICC aura réussi à ravir la vedette à une autre actualité pourtant chaude et non moins croustillante: komi Koutche qui, depuis une semaine, est devenu supporter du Réal de Madrid. Et ça ne doit pas être pour plaire aux nombreux supporters de Christiano Ronaldo dont le cœur désormais est pour la Juventus de Turin. Komi pourtant s’en allait supporter le Paris Saint-Germain. Mais à Madrid, il a eu un coup de cœur pour le maillot blanc des joueurs de Florentino Pérez. Qu’à cela ne tienne ! La vraie emmerde, c’est que les Éperviers du Togo le réclament comme ramasseur de balle. Et que dire des Écureuils qui soutiennent mordicus avoir conclu avec lui un bail pour un classico devant la… CRIET ?

A. G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.