BARBOTAGES

71

PAS DE FUMEE SANS PETARD !

Les joutes oratoires entre membres d’une même opposition ont surpris par la violence des mots. La transe était mêlée d’hystérie et le diable s’est emparé des corps. Du coup des analyses avancent que quelqu’un a profité de la fête du vodoun pour les ensorceler. Mais à voir les têtes de fumeurs de pétard de certains parmi ceux qui se tirent dessus, on ne peut pas refuser aux esprits confus d’affirmer que des soirées trop camées peuvent donner les mêmes conséquences.

POISSON OU POISON D’AVRIL ?

Dans le gouvernement de rupture se trouve un esprit malin qui a l’art de choisir le temps pour porter à l’échafaud les ennemis. C’est Avril le mois choisi pour les législatives. Un mois attendu de pieds fermes car pour sûr, des destins vont basculer. Le poissonnier, avec les derniers développements, sait que les législatives, pour lui, c’est un poisson d’Avril. Mais il ne sera pas seul ; cela craint, que ces élections se transforment en un poison d’avril pour beaucoup de politiques.

COUTEAU A DOUBLE TRANCHANT

Ils sont ulcérés et vomissent des imprécations contre le gouvernement, les professeurs des cours secondaires. Ils ne comprennent pas qu’alors qu’ils ont jusqu’ici mandat de terroriser les élèves avec les interrogations surprises, que ce soit à leur tour de subir la phobie des pages vierges. Certains y ont flairé un piège pour des licenciements et ont refusé de s’y soumettre. Ils appréhendent déjà ce qui va se passer. Mais qu’en sera-t-il de ceux qui ont accepté de composer et qui ont proprement rongé la tête de leur stylo ?

EXAMEN DE CONSCIENCE

Au sein des enseignants qui ont refusé de se soumettre à l’évaluation gouvernementale des voix s’élèvent pour justifier le boycott et il y a beaucoup de griefs: il ne leur est pas organisé des travaux dirigés avant l’examen. C’est indispensable car un examen est un examen. Le mobilier n’est pas adapté ni aux tours de fesses des professeures, ni aux tailles des jambes, rendant de fait les mouvements de pieds ou les torsions du cou plus difficiles. Le gouvernement doit faire son propre examen de conscience. Sinon, eux, ils sont tous des calés dans les matières qu’ils enseignent.
RIM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.