INDISCRETIONS AUTOUR DE ‘‘DIS-MOI QUI EST LA PLUS BELLE’’

65

Un concours de beauté féminine pas comme les autres. Original et enrichissant. Une initiative qui a fait le pari de célébrer et de promouvoir la femme africaine tout en respectant sa dignité : Dis-moi qui est la plus belle, QLPB ! Le clap de fin de la Saison 2 sera diffusé samedi prochain. Au lieu de douze (12) candidates, elles seront onze (11) pour l’apothéose. L’émission que les téléspectateurs de Canal3 regarderont ce samedi a été ‘‘tournée’’ dimanche dernier à Canal Olympia. Le suspense ne sera donc vraiment plus de mise, puisque le tournage était un événement grand-public. Tout a fuité, en direct sur les réseaux sociaux. Tous les accros de l’émission connaissent déjà avec exactitude la composition du trio gagnant.

D’ailleurs, les amateurs de secrets de coulisses n’ont pas tardé à disserter sur le cas de la candidate qui a choisi, pour cette finale, de faire défection. Ce que l’on ne savait pas au moment de la finale, c’était la raison d’une telle absence à un tel moment. Une absence d’explication qui n’a pas manqué d’alimenter la polémique. Surtout quand on se rappelle qu’en milieu de Saison, une épreuve (L’épouse doit mettre des préservatifs ou pas dans la valise de son mari qui va en voyage ?) avait tourné presque à l’affrontement entre la candidate en question et une dame membre du Jury. Après cet incident, la candidate, Sharon, toujours dans ou proche du trio de tête, avait commencé à décroître dans le classement. Pour la suite, son visage laissait par moment filtrer le constat que la motivation avait foutu le camp chez elle. De fait, son absence à la finale a très vite été perçue comme une suite logique des énervements…événements. Apparemment, il n’en est rien. La candidate, Sharon, aurait twitté pour informer de ce qu’elle a été victime d’un accident de la circulation. Une source plutôt bien placée au sein de l’équipe JAWUNTAA (initiateur du concept) nous a servi la même version, précisant au passage que Sharon était en compagnie de sa maman quand ce triste coup du sort est survenu. Un choc très sérieux que la victime a visiblement choisi de passer sous silence pour ne pas gâcher la fête.
Et parlant de fête pour faire allusion à la finale, elle a bel et bien eu lieu. Ceux qui ont eu la chance de la vivre en direct ont largement partagé leurs impressions sur les réseaux sociaux. Les autres attendent de voir la version télévisée qui sera diffusée ce samedi pour se faire, chacun, sa propre idée. En attendant, s’il fallait s’en tenir à la première Saison et aux onze épisodes déjà diffusés de la deuxième Saison, on peut le dire : avec « Qui est la plus Belle », Jawuntaa a créé l’un des plus palpitants moments de télévision de ces dernières années. Tout ne fut pas parfait, loin de là. Mais s’il ne faut retenir que le plus important, ce programme de téléréalité arrive à point nommé, qui plus est dans un contexte marqué par la pauvreté de nos grilles de programme Tv. Espérons que l’équipe de Jawuntaa saura prendre en compte les critiques, toutes les critiques, tant positives que négatives, afin d’offrir une Saison 3 encore plus palpitante, encore plus innovante, encore plus enrichissante.

Au DDJ nous n’avons pas pris l’habitude de dresser les lauriers en lieu et place des autorités concernés ; mais une fois n’est pas coutume, disons-le tout cru : QLPB, c’est du bon cru. Peu importe que peu de personnes y ait cru au début, désormais il s’agit pour tous de tout faire pour que la belle aventure continue… Ça y est ! Nous venons de jouer notre partition. A vous !
L.S

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.