BARBOTAGES

73

RETOUR DE MANIVELLE

Les législatives s’annoncent mais sans fanfare. Les mouvements de danseurs de ventre semblent s’émousser au fur et à mesure que les uns et les autres découvrent, dans la vérité des faits, les contenus des lois qu’ils ont votées avec passion dans les murs du palais des gouverneurs. Ce n’est pas encore le moment pour prendre des remontants car s’il arrive que des candidats passent avec succès le dispositif d’avant dépôt des dossiers, l’après risque aussi de donner des torticolis. Il faut bien une réserve pour la campagne car ce n’est pas un secret, Agbonnon n’est pas du genre qui arrose de billets pour élire un chenapan quand c’est à une échelle en dessous.

A QUI PeRD GAGNE ?

Il est des personnes qui sont des durs à cuire. Vodonon Désiré en est un. Très connu sur le plateau d’Abomey pour sa générosité et ses œuvres sociales, il est aussi politicien et homme d’affaire avisé. En vue des prochaines législatives, son parti s’est mis en alliance avec le PRD de Maître Adrien Houngbédji. L’annonce de cette union n’a pas manqué de surprendre quelques observateurs. Tous se demandent d’où lui vient le courage de s’accrocher à un bateau ivre comme le PRD. Ils oublient, les pauvre, que pour certains alchimiste, une entreprise en faillite peut se révéler être une affaire en or.

NAGO, GO NOW !

Des démissions et des proclamations de fin de carrière politique, c’est du nouveau. En effet, on ne chasse pas un lépreux de la danse, comme dit le proverbe. Mathurin Coffi Nago tient parmi les malins qui savent quitter les choses avant qu’elles ne se corsent. Il n’y a que les kamikazes qui s’accrochent encore. Nago n’est pas un petit en politique. C’est un homme mature qui sait flairer de loin le magot ou le cachot.

ATAO, DU CHAOS JUDICIAIRE AUX ECHOS A PARIS

Atao Mohamed Hinnouho, est mort sur les réseaux sociaux. Il est ressuscité depuis et en soin à Paris : le démenti sur sa mort est de lui-même et fait le tour des pharmacies de garde. Atao, c’est un homme des réseaux pharmaceutiques, qui sait ajouter aux affaires politiques quelques doses d’anxiolytiques. Mais les comprimés, c’est aussi une question de dosage. Dieu sait que cela peut faire péter un câble. Entre Atao et quelqu’un de haut perché, on ne sait lequel a agi sous l’effet de Tramol. Les décharges qui en ont résulté n’ont laissé aucune chance à Atao, victime d’une attaque… politique. Il est à Paris ? Cela tombe bien. Cette ville lui inspira son premier retour au pays natal. S’il est un garçon pile, comme cela se dit au pays de Houphouët, qu’il prenne encore un nouveau départ.
RIM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.